Le pourquoi de l’innovation chez Renotec

Une meilleure conjoncture économique se traduit par une augmentation des activités de construction en Belgique, non seulement dans le privé, mais aussi dans le secteur public.  Une concurrence saine conduit toutefois à des prix compétitifs et l’obtention de meilleures marges doit provenir d’améliorations en interne et, dans une moindre mesure, d’un marché en croissance.

Chez Renotec, nous croyons que l’innovation en matière de numérisation et d’industrialisation du processus de construction contribue non seulement à réduire les coûts, mais est aussi un moyen d’augmenter la productivité au travail.

L’innovation dans les techniques de rénovation nous apporte un avantage compétitif.  C’est la raison pour laquelle l’« inventivité » est l’une de nos quatre valeurs fondamentales.  Elle fait partie intégrante de l’ADN de Renotec.

 

Quelques projets d’innovation récents chez Renotec

Numérisation

En tant qu’entreprise, Renotec joue résolument la carte de la numérisation.  Grâce à notre récente collaboration avec Aproplan, nous améliorons notre rendement et pouvons proposer un meilleur service et de meilleurs prix à nos clients.

 

Rénovation

L’église Sint-Theodardus à Beringen est l’une des églises minières limbourgeoises les plus imposantes du siècle passé.  Les vitraux ont été réalisés par les mineurs eux-mêmes, qui ont utilisé une technique révolutionnaire à cette époque.  Le verre a été coulé au Val-Saint-Lambert et ensuite enveloppé dans du béton armé sur le site minier.  Une grande partie de ces vitraux se trouve à présent en mauvais état.  Renotec se charge de la rénovation de ce « verre dans le béton » au moyen d’un technique de rénovation innovante.

Renovation de l’église Saint-Thédard

 

Récupération de la chaleur provenant des égouts

L’Europe fixe des objectifs ambitieux en matière d’utilisation de l’énergie renouvelable.  Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire d’étudier toutes les alternatives, en plus de l’énergie éolienne et solaire.  Renotec y contribue en réalisant une étude de faisabilité sur la récupération de la chaleur provenant des égouts.

 

ESF – innover avec les hommes

 

 

Formation en entreprise

Ce projet ESF axé sur l’apprentissage d’aptitudes sociales pour les nouveaux chefs de projet, chefs d’équipe et diverses autres fonctions parmi les collaborateurs de notre organisation. Ces aptitudes sociales sont indispensables pour l’épanouissement personnel des collaborateurs ainsi que pour améliorer la collaboration au sein des équipes, avec les clients et avec d’autres départements. La majorité de nos collaborateurs sont peu qualifiés et n’ont jamais suivi une formation en aptitudes sociales. Pour le personnel plus qualifié, les universités ou les écoles supérieures n’accordent elles non plus que peu, voire pas d’attention aux soft skills. Nous prévoyons aussi une formation dans le domaine des compétences numériques pour l’utilisation de la tablette et de l’ordinateur.

Pour concrétiser ce besoin de formation, Renotec a soumis une demande de projet qui a été approuvée par l’ESF sous l’intitulé « Apprendre tout au long de la vie chez Renotec ».

Renotec reçoit à cet effet un montant de 39 528 € de l’ESF et un montant de 59 292 € du Vlaams Cofinancieringsfonds (Fonds de cofinancement flamand). Le projet a démarré le 1er octobre 2017 et se termine le 30 septembre 2018.

 

Formation en entreprise

Ce projet ESF axé sur l’apprentissage d’aptitudes sociales pour les nouveaux chefs de projet, chefs d’équipe et diverses autres fonctions parmi les collaborateurs de notre organisation. Ces aptitudes sociales sont indispensables pour l’épanouissement personnel des collaborateurs ainsi que pour améliorer la collaboration au sein des équipes, avec les clients et avec d’autres départements. La majorité de nos collaborateurs sont peu qualifiés et n’ont jamais suivi une formation en aptitudes sociales. Pour le personnel plus qualifié, les universités ou les écoles supérieures n’accordent elles non plus que peu, voire pas d’attention aux soft skills. Nous prévoyons aussi une formation dans le domaine des compétences numériques pour l’utilisation de la tablette et de l’ordinateur.

Pour concrétiser ce besoin de formation, Renotec a soumis une demande de projet qui a été approuvée par l’ESF sous l’intitulé « Un travail faisable dans le Plan 2020 ».

Renotec reçoit à cet effet 31 093,10 € de l’ESF et 46 639,65 € du Vlaams Cofinancieringsfonds (Fonds de cofinancement flamand), avec un apport propre de 77 732,75 €. Le projet a démarré le 1er avril 2018 et se termine le 30 septembre 2019.